Comment gérer son stress toute l’année : mode d’emploi

4 décembre 2019 | Conseils & astuces

Que l’on soit en train de préparer le concours ou déjà en première année, les études liées à Sciences Po sont toujours très stressantes. Je suis moi-même une étudiante particulièrement stressée. C’est pourquoi je me suis dit que certains d’entre vous seraient sûrement dans le même cas. Alors je viens vous raconter ici mon expérience avec le stress et vous livrer, en même temps, mes meilleurs conseils d’étudiante angoissée qui a réussi à se détendre ! 

Une routine bien ficelée pour calmer un esprit angoissé

Pour dire vrai, depuis toute petite, j’ai toujours été angoissée. Néanmoins, le concours et ma première année à Sciences Po ont exacerbé ce trait de caractère. Lorsque j’étais au lycée, je suis parvenue à ne pas me laisser dépasser par mon stress. Hormis la préparation du concours et les devoirs du lycée, je n’avais pas d’autres soucis à gérer. Me concentrer uniquement sur mon travail m’a permis, d’une certaine manière, de tenir l’angoisse à distance.

Ce qui me rassure le plus, c’est une routine de travail bien établie. Je me réservais des plages horaires fixes dans la semaine, durant lesquelles je travaillais Tremplin et/ou mes cours du lycée. Cependant, étant assez bonne élève, la perspective du baccalauréat ne m’angoissait que très peu. Néanmoins, plus l’année avançait, plus l’angoisse me gagnait. Heureusement, j’avais un entourage qui croyait en moi et me soutenait.

Comment s’adapter à une nouveau rythme de vie ?

La « dégringolade » s’est produite lorsque j’ai fait ma rentrée à Sciences Po. Il faut bien se le dire : la première année est toujours la plus difficile. Nous avions beaucoup de travail, de nombreux exposés et de devoirs rédigés à rendre chaque semaine. De ce fait, la premier semestre a été, pour moi, une période relativement difficile. J’ai mis plusieurs mois à m’adapter à cette nouvelle vie dans une grande ville, à cette nouvelle façon de fonctionner et de travailler.

Pour ma part, ce qui m’a beaucoup aidé – et ce que je vous encourage vivement à faire – c’est de me créer une nouvelle routine. Par “nouvelle routine”, je veux parler d’une routine en matière de cours et de devoirs bien sûr, mais également en matière de vie quotidienne : aller faire des courses le même jour de la semaine, faire le ménage le vendredi, aller au sport le jeudi, etc..

Aussi, le meilleur conseil que je puisse donner à des étudiants stressés est de s’accrocher à une certaine routine. En effet, cela permet de ne pas perdre pied, de ne pas se noyer dans les choses à faire. De plus, cela prouve que le monde continue de tourner en dépit de notre stress.

Vaincre son stress pas à pas

La deuxième année est beaucoup moins angoissante, selon moi. Cela est dû au fait, je pense, que l’environnement m’est devenu familier. Ainsi, j’ai réussi à vaincre mon stress presque maladif en me familiarisant avec les cours, la ville etc. Donc laissez-vous le temps de vous adapter. Il faut savoir que certaines personnes nécessitent plus de temps que d’autres, mais le secret pour éloigner le stress est de ne pas se brusquer.

Alors, autorisez-vous le droit d’être angoissé puis essayez de relativiser et de trouver des solutions concrètes. Vous verrez, avec un peu de bonne volonté, on peut parvenir à se détendre (presque) totalement !

#préparation#stress

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Les Sciences Po et moi

Un blog dédié à l’accompagnement des étudiants préparant les concours Sciences Po !
Conseils, astuces de révisions, témoignages d’étudiants, informations sur les différents IEP, méthodologie… Ici, vous trouverez les clés de la réussite aux concours Sciences Po.

Tremplin le MAG

Février 2018

Lorem per hoc minui studium suum existimans Paulus, ut erat in conplicandis negotiis artifex dirus, unde ei Catenae inditum est cognomentum, vicarium ipsum eos quibus praeerat adhuc defensantem ad sortem periculorum communium traxit.

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Comment gérer son stress toute l’année : mode d’emploi

4 décembre 2019 | Conseils & astuces

Que l’on soit en train de préparer le concours ou déjà en première année, les études liées à Sciences Po sont toujours très stressantes. Je suis moi-même une étudiante particulièrement stressée. C’est pourquoi je me suis dit que certains d’entre vous seraient sûrement dans le même cas. Alors je viens vous raconter ici mon expérience avec le stress et vous livrer, en même temps, mes meilleurs conseils d’étudiante angoissée qui a réussi à se détendre ! 

Une routine bien ficelée pour calmer un esprit angoissé

Pour dire vrai, depuis toute petite, j’ai toujours été angoissée. Néanmoins, le concours et ma première année à Sciences Po ont exacerbé ce trait de caractère. Lorsque j’étais au lycée, je suis parvenue à ne pas me laisser dépasser par mon stress. Hormis la préparation du concours et les devoirs du lycée, je n’avais pas d’autres soucis à gérer. Me concentrer uniquement sur mon travail m’a permis, d’une certaine manière, de tenir l’angoisse à distance.

Ce qui me rassure le plus, c’est une routine de travail bien établie. Je me réservais des plages horaires fixes dans la semaine, durant lesquelles je travaillais Tremplin et/ou mes cours du lycée. Cependant, étant assez bonne élève, la perspective du baccalauréat ne m’angoissait que très peu. Néanmoins, plus l’année avançait, plus l’angoisse me gagnait. Heureusement, j’avais un entourage qui croyait en moi et me soutenait.

Comment s’adapter à une nouveau rythme de vie ?

La « dégringolade » s’est produite lorsque j’ai fait ma rentrée à Sciences Po. Il faut bien se le dire : la première année est toujours la plus difficile. Nous avions beaucoup de travail, de nombreux exposés et de devoirs rédigés à rendre chaque semaine. De ce fait, la premier semestre a été, pour moi, une période relativement difficile. J’ai mis plusieurs mois à m’adapter à cette nouvelle vie dans une grande ville, à cette nouvelle façon de fonctionner et de travailler.

Pour ma part, ce qui m’a beaucoup aidé – et ce que je vous encourage vivement à faire – c’est de me créer une nouvelle routine. Par “nouvelle routine”, je veux parler d’une routine en matière de cours et de devoirs bien sûr, mais également en matière de vie quotidienne : aller faire des courses le même jour de la semaine, faire le ménage le vendredi, aller au sport le jeudi, etc..

Aussi, le meilleur conseil que je puisse donner à des étudiants stressés est de s’accrocher à une certaine routine. En effet, cela permet de ne pas perdre pied, de ne pas se noyer dans les choses à faire. De plus, cela prouve que le monde continue de tourner en dépit de notre stress.

Vaincre son stress pas à pas

La deuxième année est beaucoup moins angoissante, selon moi. Cela est dû au fait, je pense, que l’environnement m’est devenu familier. Ainsi, j’ai réussi à vaincre mon stress presque maladif en me familiarisant avec les cours, la ville etc. Donc laissez-vous le temps de vous adapter. Il faut savoir que certaines personnes nécessitent plus de temps que d’autres, mais le secret pour éloigner le stress est de ne pas se brusquer.

Alors, autorisez-vous le droit d’être angoissé puis essayez de relativiser et de trouver des solutions concrètes. Vous verrez, avec un peu de bonne volonté, on peut parvenir à se détendre (presque) totalement !

#préparation#stress

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tremplin le MAG

Février 2018

Lorem per hoc minui studium suum existimans Paulus, ut erat in conplicandis negotiis artifex dirus, unde ei Catenae inditum est cognomentum, vicarium ipsum eos quibus praeerat adhuc defensantem ad sortem periculorum communium traxit.

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Retrouvez nos différentes

Prépa Sciences Po :