fbpx

Conseils : Faire des fiches de révision efficaces

28 novembre 2018 | _Choix de la rédaction, Conseils & astuces, Les Sciences Po

Comme vous êtes plusieurs à nous avoir demandé des conseils sur ce sujet, on a demandé à Charlotte, ancienne trempliniste maintenant étudiante à sciences po de vous donner ses conseils pour faire des fiches efficaces ! Libres à vous de les suivre ou non car, après tout, chacun a sa méthode de fichage 🙂

Avant tout :

  • Se mettre dans un environnement propice au travail

→ éteindre son téléphone, le mettre dans une autre pièce, utiliser une application qui empêche d’aller sur les réseaux sociaux etc (par exemple Forest disponible sur Playstore et Appstore)

→ si possible pas de musique (sauf des playlists calmes) pour mieux enregistrer les informations que vous écrivez.

  • Avoir le bon matériel

→ Stylos de couleur, fiches bristol, surligneurs…

En théorie : la règle des 3 objectifs

Garder en tête les trois objectifs principaux d’une bonne fiche, il ne s’agit pas de tout réécrire 

  1. → comprendre (mettre en lien les informations, se questionner, donner du sens à ce que l’on a lu)
  2. → mémoriser (organiser, agréger les informations entre elles, anticiper leur usage)
  3. → réinvestir ses connaissances (retrouver les connaissances utiles en fonction de ce qui est demandé pendant l’évaluation)

Si vous aviez droit à une demi-feuille à côté de vous pendant votre prochain examen, que mettriez-vous dessus ? C’est la première question que vous devriez vous poser lorsque vous commencez à ficher vos cours.

En pratique : ficher les cours de Tremplin IEP :

Il n’y a pas UNE bonne méthode pour ficher les cours, encore une fois cela dépend de chacun. Néanmoins, si cela peut vous aider je vais vous décrire comment j’ai fait personnellement pour ficher les cours de Tremplin IEP.

Etapes Question Contemporaine Histoire Langue
Format Un carnet avec plusieurs catégories Fiches bristol Fiches bristol
1 Prendre un carnet et le diviser en plusieurs catégories :

  • des citations ou des faits d’actualité susceptibles de me servir d’accroches,
  • une chronologie de dates importantes,
  • une liste des définitions importantes et des théories des auteurs,
  • une liste des faits d’actualité se rapportant au sujet.
Sur des fiches bristol format A4 je récapitulais ce que je trouvais important dans le cours que je venais de lire →  mieux comprendre la logique du cours et des évènements.

L’important = ne pas rédiger des paragraphes entiers et d’éviter les syntaxes de phrase complète.

Optionnel : Je réalisais également des schémas ou des frises chronologiques quand j’en ressentais le besoin ; ayant une mémoire visuelle cela m’aidait beaucoup pour apprendre le cours.

Lire le cours, surligner les éléments les plus importants.
2 Lire le cours, surligner les éléments les plus importants Prendre un carnet et le diviser en plusieurs catégories :

  • citations,
  • dates/évènements les plus importants par chapitre,
  • définitions/termes importants

+ “fiches de titres” par chapitre : fiches où l’on marque uniquement les titre des parties et des sous-parties des cours afin de mémoriser la structure du cours.

Je faisais une grande fiche “lexique” où je mettais tous les mots que je ne connaissais pas et que je voulais apprendre, des connecteurs logiques et des expressions que je pourrais hypothétiquement ressortir le jour du concours ;
3 Remplir les différentes catégories du carnet à partir des éléments importants relevés dans le cours Lorsque j’en ressentais le besoin je m’aidais de “flashcards” pour apprendre par coeur.

Le concept : par exemple pour apprendre des dates : écrire sur un petit bout de papier d’un côté la date et sur l’autre côté l’évènement auquel la date correspond.

Je faisais des fiches événements avec des dates et des faits importantes sur des évènements marquants (Brexit par exemple). .
Intérêt Je ne fichais ainsi pas les cours par chapitre mais je faisais une liste des connaissances que je pourrais ressortir le jour du concours et que j’aurais apprises par coeur. C’est en ça que réside l’intérêt d’une fiche, elle doit vous permettre de réinvestir les connaissances les plus importantes le jour de l’examen. Apprendre le cours au fur et à mesure pour finalement savoir les éléments les plus importants par coeur. Pouvoir adopter une bonne vision d’ensemble sur le cours. Pouvoir réinvestir des concepts et mots importants le jour du concours tout en ayant une bonne culture générale à mobiliser.

En somme, il ne convient absolument pas de TOUT ficher. L’intérêt d’une fiche efficace réside justement en le tri que vous avez pu faire à partir du cours initial.

Sachez aussi qu’au concours les connaissances sont loin de faire tout, une grande part de la réussite repose également sur la rigueur méthodologique que vous saurez mobiliser, d’où l’intérêt de rendre un maximum de devoirs !

En un mot : restez synthétiques, vous ne pourrez pas tout savoir par coeur.

Et vous, quelles sont vos astuces pour créer vos fiches de révisions ? Dites-nous tout !

 

 

#conseils#Fiches de révision#méthodologie#Sciences Po

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

À propos

Les Sciences Po et moi

Un blog dédié à l’accompagnement des étudiants préparant les concours Sciences Po !
Conseils, astuces de révisions, témoignages d’étudiants, informations sur les différents IEP, méthodologie… Ici, vous trouverez les clés de la réussite aux concours Sciences Po.

Tremplin Le Mag

Juin 2018

Consultez les éditions de notre magazine qui contribuera grandement à enrichir votre culture générale ! Avec ses nombreux articles traitant de faits de société, d'actualité, votre soif de savoir devrait être assouvie.

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Conseils : Faire des fiches de révision efficaces

28 novembre 2018 | _Choix de la rédaction, Conseils & astuces, Les Sciences Po

Comme vous êtes plusieurs à nous avoir demandé des conseils sur ce sujet, on a demandé à Charlotte, ancienne trempliniste maintenant étudiante à sciences po de vous donner ses conseils pour faire des fiches efficaces ! Libres à vous de les suivre ou non car, après tout, chacun a sa méthode de fichage 🙂

Avant tout :

  • Se mettre dans un environnement propice au travail

→ éteindre son téléphone, le mettre dans une autre pièce, utiliser une application qui empêche d’aller sur les réseaux sociaux etc (par exemple Forest disponible sur Playstore et Appstore)

→ si possible pas de musique (sauf des playlists calmes) pour mieux enregistrer les informations que vous écrivez.

  • Avoir le bon matériel

→ Stylos de couleur, fiches bristol, surligneurs…

En théorie : la règle des 3 objectifs

Garder en tête les trois objectifs principaux d’une bonne fiche, il ne s’agit pas de tout réécrire 

  1. → comprendre (mettre en lien les informations, se questionner, donner du sens à ce que l’on a lu)
  2. → mémoriser (organiser, agréger les informations entre elles, anticiper leur usage)
  3. → réinvestir ses connaissances (retrouver les connaissances utiles en fonction de ce qui est demandé pendant l’évaluation)

Si vous aviez droit à une demi-feuille à côté de vous pendant votre prochain examen, que mettriez-vous dessus ? C’est la première question que vous devriez vous poser lorsque vous commencez à ficher vos cours.

En pratique : ficher les cours de Tremplin IEP :

Il n’y a pas UNE bonne méthode pour ficher les cours, encore une fois cela dépend de chacun. Néanmoins, si cela peut vous aider je vais vous décrire comment j’ai fait personnellement pour ficher les cours de Tremplin IEP.

Etapes Question Contemporaine Histoire Langue
Format Un carnet avec plusieurs catégories Fiches bristol Fiches bristol
1 Prendre un carnet et le diviser en plusieurs catégories :

  • des citations ou des faits d’actualité susceptibles de me servir d’accroches,
  • une chronologie de dates importantes,
  • une liste des définitions importantes et des théories des auteurs,
  • une liste des faits d’actualité se rapportant au sujet.
Sur des fiches bristol format A4 je récapitulais ce que je trouvais important dans le cours que je venais de lire →  mieux comprendre la logique du cours et des évènements.

L’important = ne pas rédiger des paragraphes entiers et d’éviter les syntaxes de phrase complète.

Optionnel : Je réalisais également des schémas ou des frises chronologiques quand j’en ressentais le besoin ; ayant une mémoire visuelle cela m’aidait beaucoup pour apprendre le cours.

Lire le cours, surligner les éléments les plus importants.
2 Lire le cours, surligner les éléments les plus importants Prendre un carnet et le diviser en plusieurs catégories :

  • citations,
  • dates/évènements les plus importants par chapitre,
  • définitions/termes importants

+ “fiches de titres” par chapitre : fiches où l’on marque uniquement les titre des parties et des sous-parties des cours afin de mémoriser la structure du cours.

Je faisais une grande fiche “lexique” où je mettais tous les mots que je ne connaissais pas et que je voulais apprendre, des connecteurs logiques et des expressions que je pourrais hypothétiquement ressortir le jour du concours ;
3 Remplir les différentes catégories du carnet à partir des éléments importants relevés dans le cours Lorsque j’en ressentais le besoin je m’aidais de “flashcards” pour apprendre par coeur.

Le concept : par exemple pour apprendre des dates : écrire sur un petit bout de papier d’un côté la date et sur l’autre côté l’évènement auquel la date correspond.

Je faisais des fiches événements avec des dates et des faits importantes sur des évènements marquants (Brexit par exemple). .
Intérêt Je ne fichais ainsi pas les cours par chapitre mais je faisais une liste des connaissances que je pourrais ressortir le jour du concours et que j’aurais apprises par coeur. C’est en ça que réside l’intérêt d’une fiche, elle doit vous permettre de réinvestir les connaissances les plus importantes le jour de l’examen. Apprendre le cours au fur et à mesure pour finalement savoir les éléments les plus importants par coeur. Pouvoir adopter une bonne vision d’ensemble sur le cours. Pouvoir réinvestir des concepts et mots importants le jour du concours tout en ayant une bonne culture générale à mobiliser.

 

En somme, il ne convient absolument pas de TOUT ficher. L’intérêt d’une fiche efficace réside justement en le tri que vous avez pu faire à partir du cours initial.

Sachez aussi qu’au concours les connaissances sont loin de faire tout, une grande part de la réussite repose également sur la rigueur méthodologique que vous saurez mobiliser, d’où l’intérêt de rendre un maximum de devoirs !

En un mot : restez synthétiques, vous ne pourrez pas tout savoir par coeur.

Et vous, quelles sont vos astuces pour créer vos fiches de révisions ? Dites-nous tout !

 

 

#conseils#Fiches de révision#méthodologie#Sciences Po

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tremplin Le Mag

Juin 2018

Consultez les éditions de notre magazine qui contribuera grandement à enrichir votre culture générale ! Avec ses nombreux articles traitant de faits de société, d'actualité, votre soif de savoir devrait être assouvie.

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Retrouvez nos différentes

Prépa Sciences Po :