fbpx

Immersion à Sciences Po : à la découverte de la vie étudiante et associative !

17 octobre 2018 | Les Sciences Po, Témoignages

Parce que Sciences Po c’est loin d’être que du boulot, Charlotte, étudiante en 2A à Sciences Po Toulouse va aujourd’hui vous présenter une facette un peu moins informelle des IEP en vous parlant de la vie étudiante qui s’y tient…

Si tu pouvais décrire la vie étudiante à Sciences Po en 3 mots qu’est-ce que tu dirais ?


(Très très) riche, passionnante, animée.

La particularité à Sciences Po, en comparaison à d’autres cursus, c’est vraiment la richesse des vies étudiante, associative et sportive qui s’y opèrent et, à mon sens, ça constitue de véritables opportunités. C’est effectivement l’occasion de tester pleins de choses et de se mobiliser pour de nombreuses de causes, tout en ayant la garantie de passer des moments riches avec les autres Sciencespistes. Il y a en a vraiment pour tous les goûts…

Quels types d’associations y a-t’il ?


En me basant sur celles de l’IEP de Toulouse, il y a des associations de tutorat, de féminisme, d’écologie, d’éloquence, de journalisme papier et tv, de débats, de théâtre, humanitaires, des syndicats étudiants, une fanfare… Ça touche vraiment à tout et on peut s’engager dans autant d’associations qu’on le souhaite et bien sûr y être plus ou moins actif ! Ce qui est bien, c’est que ces associations sont toutes représentées au sein de l’IEP pour favoriser les échanges et contribue à la vie de l’établissement.. Cette semaine par exemple c’était la Sciences Pride qui était organisée, avec tous les jours une activité différente : conférences avec des associations lgbtq+, cafés-débats, défilé, projection de film, il y en avait pour tous les goûts… La semaine prochaine verra se dérouler la “semaine de l’horreur”, organisée par le Bureau des Arts avec notamment  une soirée déguisée, des conférences, des films… En somme, avec des événements toutes les semaines, (soirées, des café-débats, des after-work, des matchs de sport….) il n’y a vraiment pas de quoi s’ennuyer.

Le sport, parlons-en, ça donne quoi à Sciences Po ?

 

En ce qui concerne le sport, les IEP en offrent aussi un large panel. Chez nous, ça va des sports les plus classiques comme le rugby, le foot, la natation à des sports plus confidentiels comme les pompoms girls & boys, la pelote basque, la pétanque…

Tu fais quoi à Sciences Po, en termes d’engagement ?

Je faisais du rugby à 7 l’an dernier et je faisais partie d’une association en soutien aux exilés et aux réfugiés. Cette année, je suis vice-présidente du Bureau des Sports et tutrice dans un programme d’égalité des chances pour préparer au concours commun. Je fais également partie du club de yoga.

Ca te prend beaucoup de temps ?


Forcément un peu, mais ça reste vraiment quelque chose d’abordable ! Dans la plupart des associations, c’est un peu à nous de décider de notre implication ! Après, pour le Bureau des Sports, ça me prend plus de temps car je fais partie du bureau de l’association donc forcément cela demande beaucoup de travail.

Qu’est-ce que c’est le Bureau des Sports, en fait ?

 

Dans la majorité des IEP, il n’y a pas qu’un BDE (bureau des étudiants) mais aussi un BDA (bureau des arts) et un BDS (bureau des sports). Ces trois bureaux – à l’IEP de Toulouse en tout cas – organisent conjointement la vie étudiante à l’IEP, chacun dans leur domaine. Nous marchons main dans la main pour organiser l’intégration puis nous avons chacun nos prérogatives tout au long de l’année. Par exemple le BDS s’occupe d’organiser tous les sports à l’IEP, d’organiser des “matchs de l’ambiance”, d’organiser le pré-CRIT puis le CRIT (le plus gros événement de l’année, une compétition sportive qui regroupe tous les étudiants des IEP dans une ville pour s’affronter et faire la fête), le week-end ski…

Le BDE, quant à lui, organise plus particulièrement le week-end d’intégration, le gala de Noël et de fin d’année, des semaines à thèmes…

Le BDA, comme son nom l’indique, organise davantage tous les événements artistiques et culturels de l’année en proposant des tarifs réduits à des expositions, en organisant des semaines à thèmes, des sorties cinéma, un week-end culturel “Artefact” avec tous les autres IEP de France…

On a pas l’air de s’ennuyer à Sciences Po en définitive…  Est-ce que ça ne prend pas trop de place parfois ?

Comme beaucoup d’étudiants se plaisent à le dire, une fois qu’on a intégré Sciences Po, on vit pleinement Sciences Po dans toute son intensité. C’est loin d’être “juste” des cours. Mais, pour autant, si on n’est pas intéressé par tout ce côté animé de la vie étudiante on n’est pas obligé d’y prendre part, loin de là ! Chacun s’investit comme il veut en fonction de ses goûts.

Merci pour ton témoignage !


Avec plaisir, j’espère avoir pu vous faire un peu rêver sur le côté un peu plus dissimulé des IEP car à mon sens c’est vraiment un des aspects à prendre en compte lorsqu’on réalise son choix !

 

#associative#BDE#Immersion#Sciences Po#vie étudiante

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

À propos

Les Sciences Po et moi

Un blog dédié à l’accompagnement des étudiants préparant les concours Sciences Po !
Conseils, astuces de révisions, témoignages d’étudiants, informations sur les différents IEP, méthodologie… Ici, vous trouverez les clés de la réussite aux concours Sciences Po.

Tremplin Le Mag

Octobre 2018

Consultez les éditions de notre magazine qui contribuera grandement à enrichir votre culture générale ! Avec ses nombreux articles traitant de faits de société, d'actualité, votre soif de savoir devrait être assouvie.

tremplinlemag-octobre

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Immersion à Sciences Po : à la découverte de la vie étudiante et associative !

17 octobre 2018 | Les Sciences Po, Témoignages

Parce que Sciences Po c’est loin d’être que du boulot, Charlotte, étudiante en 2A à Sciences Po Toulouse va aujourd’hui vous présenter une facette un peu moins informelle des IEP en vous parlant de la vie étudiante qui s’y tient…

Si tu pouvais décrire la vie étudiante à Sciences Po en 3 mots qu’est-ce que tu dirais ?


(Très très) riche, passionnante, animée.

La particularité à Sciences Po, en comparaison à d’autres cursus, c’est vraiment la richesse des vies étudiante, associative et sportive qui s’y opèrent et, à mon sens, ça constitue de véritables opportunités. C’est effectivement l’occasion de tester pleins de choses et de se mobiliser pour de nombreuses de causes, tout en ayant la garantie de passer des moments riches avec les autres Sciencespistes. Il y a en a vraiment pour tous les goûts…

Quels types d’associations y a-t’il ?


En me basant sur celles de l’IEP de Toulouse, il y a des associations de tutorat, de féminisme, d’écologie, d’éloquence, de journalisme papier et tv, de débats, de théâtre, humanitaires, des syndicats étudiants, une fanfare… Ça touche vraiment à tout et on peut s’engager dans autant d’associations qu’on le souhaite et bien sûr y être plus ou moins actif ! Ce qui est bien, c’est que ces associations sont toutes représentées au sein de l’IEP pour favoriser les échanges et contribue à la vie de l’établissement.. Cette semaine par exemple c’était la Sciences Pride qui était organisée, avec tous les jours une activité différente : conférences avec des associations lgbtq+, cafés-débats, défilé, projection de film, il y en avait pour tous les goûts… La semaine prochaine verra se dérouler la “semaine de l’horreur”, organisée par le Bureau des Arts avec notamment  une soirée déguisée, des conférences, des films… En somme, avec des événements toutes les semaines, (soirées, des café-débats, des after-work, des matchs de sport….) il n’y a vraiment pas de quoi s’ennuyer.

Le sport, parlons-en, ça donne quoi à Sciences Po ?

 

En ce qui concerne le sport, les IEP en offrent aussi un large panel. Chez nous, ça va des sports les plus classiques comme le rugby, le foot, la natation à des sports plus confidentiels comme les pompoms girls & boys, la pelote basque, la pétanque…

Tu fais quoi à Sciences Po, en termes d’engagement ?

Je faisais du rugby à 7 l’an dernier et je faisais partie d’une association en soutien aux exilés et aux réfugiés. Cette année, je suis vice-présidente du Bureau des Sports et tutrice dans un programme d’égalité des chances pour préparer au concours commun. Je fais également partie du club de yoga.

Ca te prend beaucoup de temps ?


Forcément un peu, mais ça reste vraiment quelque chose d’abordable ! Dans la plupart des associations, c’est un peu à nous de décider de notre implication ! Après, pour le Bureau des Sports, ça me prend plus de temps car je fais partie du bureau de l’association donc forcément cela demande beaucoup de travail.

Qu’est-ce que c’est le Bureau des Sports, en fait ?

 

Dans la majorité des IEP, il n’y a pas qu’un BDE (bureau des étudiants) mais aussi un BDA (bureau des arts) et un BDS (bureau des sports). Ces trois bureaux – à l’IEP de Toulouse en tout cas – organisent conjointement la vie étudiante à l’IEP, chacun dans leur domaine. Nous marchons main dans la main pour organiser l’intégration puis nous avons chacun nos prérogatives tout au long de l’année. Par exemple le BDS s’occupe d’organiser tous les sports à l’IEP, d’organiser des “matchs de l’ambiance”, d’organiser le pré-CRIT puis le CRIT (le plus gros événement de l’année, une compétition sportive qui regroupe tous les étudiants des IEP dans une ville pour s’affronter et faire la fête), le week-end ski…

Le BDE, quant à lui, organise plus particulièrement le week-end d’intégration, le gala de Noël et de fin d’année, des semaines à thèmes…

Le BDA, comme son nom l’indique, organise davantage tous les événements artistiques et culturels de l’année en proposant des tarifs réduits à des expositions, en organisant des semaines à thèmes, des sorties cinéma, un week-end culturel “Artefact” avec tous les autres IEP de France…

On a pas l’air de s’ennuyer à Sciences Po en définitive…  Est-ce que ça ne prend pas trop de place parfois ?

Comme beaucoup d’étudiants se plaisent à le dire, une fois qu’on a intégré Sciences Po, on vit pleinement Sciences Po dans toute son intensité. C’est loin d’être “juste” des cours. Mais, pour autant, si on n’est pas intéressé par tout ce côté animé de la vie étudiante on n’est pas obligé d’y prendre part, loin de là ! Chacun s’investit comme il veut en fonction de ses goûts.

Merci pour ton témoignage !


Avec plaisir, j’espère avoir pu vous faire un peu rêver sur le côté un peu plus dissimulé des IEP car à mon sens c’est vraiment un des aspects à prendre en compte lorsqu’on réalise son choix !

 

#associative#BDE#Immersion#Sciences Po#vie étudiante

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tremplin Le Mag

Octobre 2018

Consultez les éditions de notre magazine qui contribuera grandement à enrichir votre culture générale ! Avec ses nombreux articles traitant de faits de société, d'actualité, votre soif de savoir devrait être assouvie.

tremplinlemag-octobre

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Retrouvez nos différentes

Prépa Sciences Po :