L’année de mobilité à l’étranger dans les différents Sciences Po

19 septembre 2018 | Les Sciences Po

L’année de mobilité à l’étranger : un terme barbare pour certains, la promesse de découvertes pour d’autres. Mais qu’est-ce vraiment ? A qui cela est destiné ? On vous dit tout !

L’année de mobilité à l’étranger, c’est quoi, au juste  ? 

L’année de mobilité à l’étranger est l’année que chaque étudiant d’un IEP doit obligatoirement passer dans une université partenaire, et ce, comme son nom l’indique… à l’étranger. Cette année de mobilité existe dans tous les cursus, que l’on soit étudiant à Sciences Po Paris, Grenoble, Bordeaux ou encore dans le réseau ScPo. Généralement, il s’agit d’une année universitaire complète de septembre à juin. Cependant, certains IEP offrent à leurs étudiants la possibilité d’opter pour une année mixte. En clair, 6 mois d’études et minimum 16 semaines de stage, le tout toujours à l’étranger. Un bon compromis pour ceux qui souhaitent commencer à construire une expérience professionnelle.

L’année de mobilité se déroule généralement lors de la 3ème année du cursus. Mais attention, il y a des exceptions ! En ce qui concerne les IEP de Grenoble et de Bordeaux, elle a lieu durant la 2ème année du diplôme.

Cap sur le monde :

Europe, Amérique du Sud, Asie… vous trouverez forcement votre bonheur, tant le réseau international des différents IEP est développé. En effet, tous les continents vous seront accessibles, seuls les pays ne garantissant pas des conditions de sécurité suffisantes sont exclus.

À noter : en fonction du statut juridique de l’IEP dans lequel vous serez intégré, il peut y avoir des particularités d’organisation. Par exemple, l’IEP de Strasbourg est intégré à l’Université de Strasbourg ; cela permet à ses étudiants de bénéficier des partenariats de l’université en elle-même et, ainsi, augmenter significativement le nombre d’universités accessibles.

carte-pions-mobilité

L’affectation : mode d’emploi

Les procédures d’affectation sont différentes en fonction de chaque IEP. Cependant, le classement de la première année est important. Généralement, la procédure est composée, entre autres, d’une liste de vœux de destinations, hiérarchisée, réfléchie, et motivée ! Vous devez être en mesure de justifier vos motivations. Une réelle articulation entre votre projet professionnel et votre demande d’affectation est également particulièrement appréciée par le jury.

En conclusion, l’année de mobilité à l’étranger a un double objectif : offrir une ouverture sur le monde aux étudiants et renforcer leur esprit critique. Pour les personnes intéressées, nous attirons votre attention sur le fait que le stage doit être trouvé par l’étudiant lui-même. Mais pas de panique ! Un réel accompagnement est mis en place par les IEP pour vous aider dans la construction de votre dossier et la préparation de cette année un peu particulière.

Et vous, où souhaiteriez-vous partir ?

#mobilité#Sciences Po#troisieme année

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Les Sciences Po et moi

Un blog dédié à l’accompagnement des étudiants préparant les concours Sciences Po !
Conseils, astuces de révisions, témoignages d’étudiants, informations sur les différents IEP, méthodologie… Ici, vous trouverez les clés de la réussite aux concours Sciences Po.

Tremplin le MAG

Février 2018

Lorem per hoc minui studium suum existimans Paulus, ut erat in conplicandis negotiis artifex dirus, unde ei Catenae inditum est cognomentum, vicarium ipsum eos quibus praeerat adhuc defensantem ad sortem periculorum communium traxit.

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

L’année de mobilité à l’étranger dans les différents Sciences Po

19 septembre 2018 | Les Sciences Po

L’année de mobilité à l’étranger : un terme barbare pour certains, la promesse de découvertes pour d’autres. Mais qu’est-ce vraiment ? A qui cela est destiné ? On vous dit tout !

L’année de mobilité à l’étranger, c’est quoi, au juste  ? 

L’année de mobilité à l’étranger est l’année que chaque étudiant d’un IEP doit obligatoirement passer dans une université partenaire, et ce, comme son nom l’indique… à l’étranger. Cette année de mobilité existe dans tous les cursus, que l’on soit étudiant à Sciences Po Paris, Grenoble, Bordeaux ou encore dans le réseau ScPo. Généralement, il s’agit d’une année universitaire complète de septembre à juin. Cependant, certains IEP offrent à leurs étudiants la possibilité d’opter pour une année mixte. En clair, 6 mois d’études et minimum 16 semaines de stage, le tout toujours à l’étranger. Un bon compromis pour ceux qui souhaitent commencer à construire une expérience professionnelle.

L’année de mobilité se déroule généralement lors de la 3ème année du cursus. Mais attention, il y a des exceptions ! En ce qui concerne les IEP de Grenoble et de Bordeaux, elle a lieu durant la 2ème année du diplôme.

Cap sur le monde :

Europe, Amérique du Sud, Asie… vous trouverez forcement votre bonheur, tant le réseau international des différents IEP est développé. En effet, tous les continents vous seront accessibles, seuls les pays ne garantissant pas des conditions de sécurité suffisantes sont exclus.

À noter : en fonction du statut juridique de l’IEP dans lequel vous serez intégré, il peut y avoir des particularités d’organisation. Par exemple, l’IEP de Strasbourg est intégré à l’Université de Strasbourg ; cela permet à ses étudiants de bénéficier des partenariats de l’université en elle-même et, ainsi, augmenter significativement le nombre d’universités accessibles.

carte-pions-mobilité

L’affectation : mode d’emploi

Les procédures d’affectation sont différentes en fonction de chaque IEP. Cependant, le classement de la première année est important. Généralement, la procédure est composée, entre autres, d’une liste de vœux de destinations, hiérarchisée, réfléchie, et motivée ! Vous devez être en mesure de justifier vos motivations. Une réelle articulation entre votre projet professionnel et votre demande d’affectation est également particulièrement appréciée par le jury.

En conclusion, l’année de mobilité à l’étranger a un double objectif : offrir une ouverture sur le monde aux étudiants et renforcer leur esprit critique. Pour les personnes intéressées, nous attirons votre attention sur le fait que le stage doit être trouvé par l’étudiant lui-même. Mais pas de panique ! Un réel accompagnement est mis en place par les IEP pour vous aider dans la construction de votre dossier et la préparation de cette année un peu particulière.

Et vous, où souhaiteriez-vous partir ?

#mobilité#Sciences Po#troisieme année

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tremplin le MAG

Février 2018

Lorem per hoc minui studium suum existimans Paulus, ut erat in conplicandis negotiis artifex dirus, unde ei Catenae inditum est cognomentum, vicarium ipsum eos quibus praeerat adhuc defensantem ad sortem periculorum communium traxit.

+ de Mags

Populaires

Rejoignez-nous !

          

Retrouvez nos différentes

Prépa Sciences Po :